Courrier au PCA

 

Monsieur le président du conseil d’administration

            du S.D.I.S 13

 

Monsieur le president,

 

Par ordonnance du 15 Avril 2020  le Président de la République a indiqué les modalités de débit de congés, RTT ou comptes épargne temps des agents de la fonction publique.

Dans le contexte de crise sanitaire où chaque fonctionnaire à contribué par sa présence dans l’établissement ou par télétravail au bon fonctionnement de notre structure, nous nous interrogeons sur la mise en œuvre de cette ordonnance dans notre SDIS.

Les agents du SDIS ne sont pas responsables de cette crise. Ils ont agi avec le sens du service public, dans l’intérêt du SDIS et du reste de la population.

Notre gouvernement leur demande de rester à domicile pour enrayer l’épidémie,  et ils respectent cette mesure. Notre gouvernement  leur demande de travailler, et ils s’exécutent.

Par ailleurs, certains agents ont été touchés directement ou indirectement par la maladie. Tous vivent  ces moments avec le stress permanent de ramener la maladie chez eux et de contaminer leur famille.

Le SDIS a pris des mesures qui s’inscrivaient dans une politique globale de lutte contre l’épidémie, sans rien enlever aux agents, sans rien leur offrir non plus puisque par exemple les agents placés en absence exceptionnelle covid-19 à 35 heures ne génèrent pas de RTT et que les tickets restaurant  ne seront pas crédités.

Le SDIS 13 doit se montre juste jusqu’au bout avec ses agents en n’appliquant pas les décisions de l’ordonnance du 15 avril 2020 motivées par des raisons autres et étrangères à cette catastrophe sanitaire.

Ce texte peut s’appliquer ou comme d’autres mesures plus favorables ne pas s’appliquer.

 

Monsieur Le président, dans l’attente de vos réponses, je vous prie de croire en mes sincères  salutations.

                                                                                   

     Hacène Hammoudi,  Secrétaire général CGT SDIS13